Cyril Debard

Pioneer reebel #6

Je finance des projets locaux écologiques
Combien d'entre nous on de l'argent à revendre, qu'ils jettent par la fenêtre en des achats pas toujours très éclairés ni très indispensables ? Des achats presque de "désœuvrement", car il faut bien en faire quelque chose ? Pas moi, en l'occurrence, qui n'ait pas le loisir de l'opulence. Toutefois, au cas où vous aurez la chance d'être plus confortables, n'hésitez pas à vous intéresser aux petits projets à découvrir sur https://bluebees.fr/fr/...
Victory:

Participate in a collective action for the planet


With:

Blue Bees

organizer
2 likes 3158 views 0 comments Share
Une article plein d'imagination sur les villes en transition de demain
https://jeanzin.fr/2011/09/14/Vers-des-villes-vertes Un article qui me semble intéressant, car il rappelle les véritables enjeux de l'écologie (qui ne sont pas réduits à la question de l'énergie) et propose des pratiques pouvant être mises en œuvre des aujourd'hui, notamment des structures économiques et sociales alternatives. Un autre article plus général le complète, argumentant la nécessaire relocalisation de la production si nous voulons que l'économie puisse devenir soutenable écologiquement : https://jeanzin.fr/2011/09/24/Relocalisation
Victory:

Inform oneself about the planet (climate change, ecological transition)


With:
2 likes 3046 views 0 comments Share
Utiliser de l'urine comme engrais...
Je ne le pratique pas encore, pour être honnête, puisque je n'ai pas de jardin, mais je trouve géniale cette solution si simple! On dit souvent que l'on réinvente l'eau chaude de nos jours, en retrouvant des pratiques écologiques qui étaient en fait celles des sociétés non industrielles, ici, en l'occurrence, on réinvente la pisse chaude!! Donc il s'avère que l'urine est un engrais formidable, suffisant pour tous les apports aux plantes, azote, phosphore, potassium, souffre... C'est un peu logique, puisque nous mangeons nous mêmes ces plantes, donc les éléments chimiques que nous ne consommons pas mais qui les constituent se retrouvent dans l'urine. Je partage l'article qui en parle sur Binette et Cornichon!
Victories:

Produce less waste

Inform oneself about the planet (climate change, ecological transition)


With:
Price: free
4 likes 1948 views 4 comments Share
Maryse Boyer 23 November, 13:25
oui, mais dans les déchets organiques nous retrouvons les antibiotiques et autres médicaments
Cyril Debard 4 September, 19:27
Je précise que les excréments humains et sans doute avec l'urine étaient utilisés couramment dans l'agriculture au Moyen-Age en Europe par exemple et en Chine impériale à ma connaissance et sans doute un peu partout dans le monde et à toutes les époques... sauf la nôtre, période de l'industrie chimique...
Jardiner avec les êtres vivants du jardin...
"Il n’y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs". Victor Hugo Retrouver un rapport positif aux autres êtres vivants, une relation qui fructifie la vie et non sème la mort, cela passe par redessiner nos pratiques. Nouveaux designs ! Notamment le jardinage... Ce petit article, bien que faible en contenu, ouvre quelques portes, de quoi commencer un changement de regard sur les plantes du jardin...
Victories:

Inform oneself about the planet (climate change, ecological transition)

Protect the biodiversity (animals, plants)


With:
Price: free
4 likes 1885 views 0 comments Share
S'informer sur l'extraction minière en Guyane
Ce n'est pas tant signer la pétition qui est important, même si c'est un petit geste qu'il serait un peu bête de bouder, mais s'informer sur la réalité de l'exploitation minière dans les pays tropicaux. Cette page web donne une carte qui montre les concessions minières en Guyane et un diagramme donnant quelques chiffres clés sur la "Montagne d'or" en Guyane. Vous pourrez donc, mieux informé·e·s, être armé·e·s lorsqu'il s'agira d'en discuter avec vos ami·e·s ou d'orienter vos actions en fonction... On observe deux éléments majeurs : 1) Les exploitations minières sont toutes le fait d'entreprises occidentales (néocolonialisme, bonjour !) 2) 4 millions de m2 d'eau par ans et 80 000 tonnes de déchets PAR JOUR !! pour... 6 tonnes d'or par an. Gaspillage ? Irrationalité ? Ce sont des euphémismes...
Victory:

Inform oneself about the planet (climate change, ecological transition)


With:
Price: free
3 likes 1243 views 0 comments Share
Je boycotte la viande industrielle pour agir contre la destruction de l'Amazonie
Rapport de Greenpeace de 2019 "Mordue de viande". Le Brésil est le premier exportateur de soja en UE, soja cultivé sur les cadavres des arbres de la forêt amazonienne. 90% de ce soja est destiné à la nourriture animale des "élevages" industriels. Aujourd'hui, manger de la viande industrielle, en plus de manifester votre ignorance culinaire (cette viande est insipide), en plus de creuser votre tombe (pleine d'antibiotiques et d'hormones, vous mangez du poison), fait de vous presque un criminel, responsable (indirectement certes), de la mort de non-humains mais aussi d'humains, indigènes et syndicalistes qui, sur le terrain sont assassinés régulièrement par les mercenaires des multinationales. Peut-il y avoir objectivement plus de raisons pour qualifier une pratique comme moralement condamnable ?
Victories:

Consume less meat

Inform oneself about the planet (climate change, ecological transition)

Boycott a product that degrades the planet


With:
Price: free
3 likes 2003 views 0 comments Share